lundi 28 octobre 2013

Un lundi d'Octobre

Plus une promenade sans bottes ni ciré, pour se protéger, hier de la pluie, aujourd'hui du vent.




jeudi 17 octobre 2013

La magie du chemin creux

Une allée couverte ...


Le gardien du chemin ...


Le trou dans le talus, sous l'arbre, entre ses racines...

Crochet

Doucement, aussi doucement que le froid arrive, se préparer pour l'hiver. Une chaude paire de moufles en laine...




lundi 14 octobre 2013

L'âge du capitaine...

Molière avait seize ans de moins que Corneille, huit ans de moins que La Rochefoucault, un an de moins que La Fontaine.
Il avait un an de plus que Pascal, quatre ans de plus que Mme de Sévigné, cinq ans de plus que Bossuet, quatorze ans de plus que Boileau, dix-sept ans de plus que Racine.

Corneille avait quinze ans de plus que La Fontaine; seize ans de plus que Molière; vingt ans de plus que Mme de Sévigné; trente ans de plus que Boileau; trente-trois ans de plus que Racine.

Racine avait trente-trois ans de moins que Corneille; dis-huit ans de moins que La Fontaine; dix-sept ans de moins que Molière; treize ans de moins que Mme de Sévigné; douze ans de moins que Bossuet; trois ans de moins que Boileau; six ans de plus que La Bruyère; douze ans de plus que Fénelon; dix-huit ans de plus que Fontenelle et trente-six ans de plus que Saint-Simon.

Pascal avait dix-sept ans de moins que Corneille; dix ans de moins que La Rochefoucault; deux ans de moins que La Fontaine; un an de moins que Molière; trois ans de plus que Mme de Sévigné; quatre ans de plus que Bossuet; treize ans de plus que Boileau; seize ans de plus que Racine; vingt-deux ans de plus que La Bruyère.

Nouveaux Classiques Larousse


 Elle m'a donné envie de replonger dans une littérature classique et Molière. Alors j'ai rouvert ce carton de vieux livres, et j'y ai entre autres retrouvé mon Antigone, et disséminées à travers les pages de bouquins plus anciens, des notes de lecture de la main de ma mère, une écriture fine, rapide et franche au crayon gris...


Matinée buissonière

Tout commence au petit déjeuner, ça bouquine, ça peint, entre deux tartines.




Et puis, c'est lundi matin, les chasseurs ne sont pas dans les bois, alors on a pris le chemin qui mène dans la forêt...


Et dans le pré...




dimanche 13 octobre 2013

Lundi pluvieux, mardi pas mieux, mercredi heureux !


Se souvenir des ingrédients du gâteau et compter les trois oeufs.



Première leçon d'herboristerie, cueillette et cataplasme de plantain pour la blessure du chat.




Flottera, flottera pas...




La sieste du korrigan


Et on est bien sur ces cailloux là aussi...


Sur le chemin de la maison...








vendredi 11 octobre 2013

Lettres du Père Noël, J.R.R. Tolkien


Un café, une des meilleures tartines, beurrée cacaotée, Tolkien et moi, le temps d'une sieste enfantine.

jeudi 10 octobre 2013

Mise en bouteille au domaine


 Écorces de clémentines sèches...


Feuilles de Pommier, de Poirier, tailles de Rosier, écorces de Cerisier, Osier, feuilles de Sureau, de Cerisier, galles de Chêne, écorces de Clémentine dans une vieille bouteille "sale" de Garance, écorces de Cémentine seules, Lichen et enfin baies de Sureau dont la fermentation est déjà bien avancée (autrement dit, j'ai encore failli laisser exploser la bouteille...).


Et maintenant, attendons que tout le reste fermente...

Hier soir...

Ici, le nettoyage des pommes de terre est affaire de spécialiste...


Mais eux, je crois qu'ils n'ont toujours pas compris qui était le chien et qui le chat...


mercredi 9 octobre 2013

Lumière franche d'Automne

Le soleil est moins haut dans le ciel, et le matin la lumière rentre à nouveau loin dans la chaumière exposée au Sud Est...













L'air est doux, il est encore temps d'explorer le jardin pieds nus...



L'Automne est là, ses couleurs qui appellent aux balades et sa lumière matinale tombant dans l'atelier qui m'appelle, moi, à retrouver très vite les pédales de la Grande Berthilde, mon métier à tisser. 



dimanche 6 octobre 2013

Colombin

Elle s'obstinait à jouer toute nue dans la boue ces premiers jours d'octobre, il fallait qu'elle s'y attende ! Aujourd'hui, nez tout morveux et envie de maman, un rhume quoi !
Alors au rhume la tisane au miel, et au besoin de sa mère, de la terre. Oui oui de la terre, c'était un dimanche matin poterie dans la cuisine. Plus de deux heures à malaxer, triturer, assembler, coller, déchirer, recoller, décorer... Dire et faire "colombin".
On vient de terminer, Miochette s'est endormi à peine son tablier ôté, les mains encore couvertes d'argile.






vendredi 4 octobre 2013