lundi 29 juin 2015

Pédagogies de la coopération et ief

Reggio et Freinet en famille, mes impératifs, à mon sens :

1) En parler autour de moi, beaucoup. Parler, c'est créer du réseau, du lien, des ressources humaines.

2) Me documenter, un minimum (autant dire beaucoup). Sur l'enfant, son développement, sur l'environnement local. Et puis sur tout le reste aussi.

3) Écrire, pour moi et pour être lue.

4) Accepter une maison en mouvement, laisser les espaces se créer, se moduler, évoluer. Prendre des photos de cette évolution, de ce processus de création familiale.

5) Avoir une bonne petite école à 3 classes multi-niveau à proximité, en back-up ou si la mioche décide qu'elle veut y retourner, et en parler, c'est important : https://ecolepubliqueconcoret.wordpress.com/






vendredi 26 juin 2015

Et pendant ce temps de vacances, que fait la mère ?

La mère, elle, moi donc, n'est pas en vacances. Mais alors pas du tout.

En réalité, outre les routines quotidiennes et l'entretien annuel de la maison (lasures surtout) et les visites et sorties entre copines et le boulot dans l'atelier, je planche sur mes propres connaissances pédagogiques. Et ouais, ça va faire encore des heures et des heures ouske je me pète les noeils déjà ben myopes sur des articles et des essais et des documents et des critiques et des vrais livres et... J'ai toujours profiter du moindre moment d'absence de la mioche pour le faire, et maintenant que je sais que j'ai des jours devant moi, et bien je taf je taf, j'apprend, je réfléchis, j'assemble et rassemble mes connaissances,  je synthétise, je trie, je classe et je remercie mon cerveau d'être aussi performant avec des litres de bon thé à la pomme et au cidre.

C'est tout un art de préparer du fond, du contenu, des projets, tout en suivant les principes et utilisant les outils Reggio et Freinet. Perso, j'adore, encore plus maintenant que nous disposons d'une classe-atelier avec des étagères à remplir de cartons de merdes*, et ben même pas peur.

Pourquoi Reggio ?
Pourquoi Freinet ?
Parce que c'est un petit challenge puisqu'il s'agit de pédagogies pour une communauté coopérative.
Et ça, c'est une des clefs qui structure le petit d'homme de façon positive.

Il me fallait faire un choix, je le sentais depuis un moment. Pour ne pas m'égarer dans les méandres de la compilation pédagogique.
Maintenant que j'ai choisi quelles montagnes j'allais gravir, je progresse mieux et plus vite, et comme l'a si bien écrit la maman des Reggio&Twins, c'est la mioche qui en retire tous les bénéfices. Et c'en est jubilatoire .

*merdes, nom féminin pluriel : désigne un ensemble de collections hétéroclites d'objets indispensables à la réalisation et la concrétinisation de projets.

jeudi 25 juin 2015

Débugger l'Éducation Nationale

(Bou, je sens que je vais me faire des potes avec un titre pareil.)

http://www.davidmanise.com/comment-est-ce-que-jimaginerais-lecole-alternative-une-premiere-louche-en-vrac/

"L’école publique, aujourd’hui, en l’état, n’est pas capable de produire les gens qui nous sauveront de notre propre bêtise, ni de nos structures sociales individualistes et consuméristes."

mercredi 24 juin 2015

Traditions populaires de Bretagne

Petra zo kaoz d'a saout da dostaat ouzh a c'hleuz da beuriñ ?
-A-toue, ar c'hleuz n'hall tostaat oute.
Pourquoi les vaches se rapprochent-elles du talus pour brouter ?
- Et bien parce que le talus ne peut s'approcher d'elles.



Du coq à l'âne
Daniel Giraudon

mardi 23 juin 2015

L'inventeur loufoque


"Christian Voltz vit et travaille à Strasbourg (France) où il a suivi des études artistiques à l'Ecole Supérieure des Arts Décoratifs.
Il est auteur et illustrateur d'une quinzaine d'albums pour enfants. Ses illustrations faites de bric et de broc, de fil de fer et de bouts d'boulons, sont très identifiables et l'ont rapidement fait connaître des milieux spécialisés comme du grand public.Il réalise également de nombreuses affiches pour des évènements culturels et collabore avec plusieurs magazines spécialisés en jeunesse. Par ailleurs, Christian Voltz travaille pour une TV allemande comme réalisateur de courts métrages d'animation.Enfin, au travers de sculptures et gravures, ses recherches artistiques autour du personnage nous offrent des galeries de portraits très personnelles.Paul Seynac "



Regardez ça... 2016, mars et avril à Douarnenez, puis avril-juin à Lannion !







Le temps des vacances

Et les voilà partis tous les deux, grand-père et petite fille, à l'aventure dans les collines et les vieilles montagnes de France.

Petit cadeau pour fêter l'été, un long monologue radiophonique de David Manise, presqu'une berceuse, qui raconte que l'être humain est tout de même un chouette type, surtout et encore plus dans son milieu naturel.

http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-collection-enquetes-on-survit-2015-06-10

mardi 16 juin 2015

La plaine, les vallons plus loin...

La plaine, les vallons plus loin,
Les bois, les fleurs des champs,

Les chemins, les villages,
Les blés, les betteraves,

Le chant du merle et du coucou,
L'air chaud, les herbes, les tracteurs,

Les ramiers sur un bois,
Les perdrix, la luzerne,

L'allée des arbres sur la route,
La charrette immobile,

L'horizon, tout cela
Comme au creux de la main.

Eugène Guillevic

dimanche 14 juin 2015

Notre classe-atelier

L'aménagement de notre maison évolue au gré de mes idées de génie (ou de mes idées à la con, ça arrive, c'est même souvent arrivé).

Cette classe-atelier, la pièce la plus claire de notre maison, je la conçois comme un outil, tant pour la mioche que pour moi. Tout y est en accès libre (seul le temps d'écran est limité pour la petite).

Il y a un point d'eau, un bidon à robinet perché sur un tabouret. Sous le robinet un récipient, sur le robinet un vieux lange.

Il y a des piles de magazines. Il y a quasiment toute notre bibliothèque.

Il y a des cartons de cartons et d'autres matériaux de récupération pour de futurs recyclages.

Tout le matériel d'art et la papèterie.

Une imprimante.

Le panier de jouets et le panier de Duplo*, les quelques peluches, et les deux poupées.

Un canapé, un fauteuil et des peaux de mouton en guise de tapis.

Un grand sac à déguisements. Les instruments de musique.

Il y a son bureau, et mon grand bureau. Son chariot à trucs.

Il y a surtout de la place pour bricoler, pour jouer, pour s'étaler.

Dans notre classe-atelier, les en-cours peuvent rester en plan en plein milieu, les bricolages de la fabrique à l'étage en dessous peuvent y prendre leurs quartiers.

Ce n'est pas encore très joli, je ne suis pas experte en décoration d'intérieur, mais c'est très fonctionnel et la lumière y est douce.


* Ces deux-là étant à peu de chose près les seuls meubles immobiles et intacts, la négociation fut vite menée, et ils seront donnés et remplacés dans le courant de la saison par deux autres entités encore en discussion.













Constituer un fonds documentaire - 1

La presse

Nous aimons la presse papier, au moins autant que les livres.

Anciens numéros neufs ou d'occasion, hors-série, offres promotionnelles (un ancien numéro gratuit + le nouveau numéro), un hebdomadaire (ou un mensuel) en kiosque par ci par là pour un dossier spécial ou juste pour découvrir une revue, abonnements, toute parution de qualité enrichit notre fonds documentaire, quelque soit la tranche d'âge et/ou le public auxquels la revue est destinée.

Il n'y a pas une journée sans que nos piles de magazines ne soient consultées, par l'une ou l'autre, ou les deux, pas une semaine sans qu'elles ne se retrouvent éparpillées aux quatre coins de notre classe-atelier.

Ce fonds documentaire est une provocation. Il provoque les questions de la mioche qui le consulte, c'est son but. Bien sûr, tous les magazines ne survivront pas à la manipulation enfantine, mais ce n'est pas important. Ce qui importe, c'est la diversité documentaire et sa consultation quotidienne.

De cette documentation naissent aussi des projets, je vous en reparlerai.


vendredi 12 juin 2015

La grenouille

Une grenouille
Qui fait surface
Ça crie, ça grouille
Et ça agace.

Ça se débarbouille,
Ça se prélasse,
Ça tripatouille
Dans la mélasse,

Puis ça rêvasse
Et ça coasse
Comme une contrebasse
Qui a la corde lasse.

Mais pour un héron à échasses,
Une grenouille grêle ou grasse
Qui se brochette ou se picore,
Ce n'est qu'un sandwich à ressorts.

Pierre Coran

jeudi 11 juin 2015

Leçon impromptue

Tout part de l'urgence vitale de confectionner un papillon de tissu pour ne pas abimer le beau papillon en plume, bien trop fragile pour une série d'envols-atterrissages.

Vite vite, un cocon de soie qui trainait pour le corps, un bout de lin qu'on coupe qu'on coud, et voilà l'heureux lépidoptère qui déploie ses ailes et nargue notre Jovibarba.

La mioche : "Mais il lui faut un cocon !"

Vite vite, un oeuf plastique (Kinder ou la marque bioéthiquécolo, je ne sais plus) gardé précieusement dans un tiroir.

Lm : "Mais il faut une chenille pour qu'elle se transforme en chrysalide pour faire mon beau papillon !"

Vite vite, roule-coud un boudin de tissu vert, boudine des segments, et voilà la chenille.

Lm : "Oh ma belle chenille"

Une graine de haricot fera l'oeuf, et nous bouclons le cycle.


Le tout à déjà pris un bain ^^


Et puis nous montons avec tout ça dans notre classe-atelier et ressortons le document du cycle du papillon de la boutique Documents Montessori.

"Il existe plein de papillons !"

Alors nous collons toutes ces étiquettes sur deux grandes feuilles pour réaliser notre affiche.




Et d'écrire, à l'aide d'un modèle, "PAPILLONS" et nommer spontanément les lettres connues, ce L reconnu mais dont le nom lui a échappé, et tracer fièrement, le S à l'endroit.





mercredi 10 juin 2015

Dans la journée de ma maternelle

Il y a toujours un moment au moins pour

- mettre les mains dans l'argile ;
- jouer avec les chiffres et les nombres, les formes et les mesures ;
- préparer un repas ensemble ;
- s'occuper de notre maison ensemble ;
- causer histoire, cartographie, géographie, actualités locales et planétaires ;
- aller voir ses copains écoliers après la classe.

Il y a toujours plusieurs moments où

- je lis à haute voix, un texte documentaire, un chapitre, un article de presse, un conte, une biographie ;
- la mioche se pose avec un, deux, une montagne de bouquins ;
- lézards graphiquent ;
- la mioche bricole dans un des ateliers, la fabrique au rez-de-chaussée ou la classe-atelier à l'étage ;
- posées toutes les deux, nous travaillons l'écrit-lire ;
- seule, elle explore l'écrit-lire ;
- nous conversons sur un sujet, sur un projet.

Il y a toujours énormément de temps pour partir seule en exploration dans le jardin, dans le hameau, et bientôt jusqu'à la lisière de la forêt.

Il y a toujours le temps de ne rien faire, d'errer à travers la maison, ou rêvasser sur le canapé.


Dans la journée de ma maternelle, il y aura bientôt la concrétisation de deux projets au long cours dont nous avons longuement parlé ces dernières semaines.

Traditions populaires de Bretagne

Mont re vuan ne dalv netra
Nemet c'hwenn a vez da bakañ.
Il ne sert à rien de se hâter
Si ce n'est pour attraper une puce.


Du coq à l'âne
Daniel Giraudon


mardi 9 juin 2015

Antifragile


http://www.lesbelleslettres.com/livre/?GCOI=22510100181870
http://stages-survie-ceets.org/lantifragilite-un-concept-qui-nous-manquait-cruellement/

Ma fille, tu est née antifragile. Si tu possèdes une grande force, c'est bien celle-là, et elle conditionne toutes les autres. Et tu vas en avoir bien besoin tout au long de ta vie.

Antifragile, tu l'es par ton humanité. Et mon rôle à moi, c'est que tu en prennes conscience.

La conscience et le respect de ce que Nassim Nicholas Taleb nomme antifragilité peut provoquer l'incompréhension, le déni, le rejet. Ne doute pas pour si peu, continue ta route, toujours.

Pour faire le portrait d'un oiseau


Peindre d'abord une cage 
avec une porte ouverte 
peindre ensuite 
quelque chose de joli 
quelque chose de simple 
quelque chose de beau 
quelque chose d'utile 
pour l'oiseau 
placer ensuite la toile contre un arbre 
dans un jardin 
dans un bois 
ou dans une forêt 
se cacher derrière l'arbre 
sans rien dire 
sans bouger ... 
Parfois l'oiseau arrive vite 
mais il peut aussi bien mettre de longues années 
avant de se décider 
Ne pas se décourager 
attendre 
attendre s'il le faut pendant des années 
la vitesse ou la lenteur de l'arrivée de l'oiseau 
n'ayant aucun rapport 
avec la réussite du tableau 
Quand l'oiseau arrive 
s'il arrive 
observer le plus profond silence 
attendre que l'oiseau entre dans la cage 
et quand il est entré 
fermer doucement la porte avec le pinceau 
puis 
effacer un à un tous les barreaux 
en ayant soin de ne toucher aucune des plumes de l'oiseau 
Faire ensuite le portrait de l'arbre 
en choisissant la plus belle de ses branches 
pour l'oiseau 
peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent 
la poussière du soleil 
et le bruit des bêtes de l'herbe dans la chaleur de l'été 
et puis attendre que l'oiseau se décide à chanter 
Si l'oiseau ne chante pas 
c'est mauvais signe 
signe que le tableau est mauvais 
mais s'il chante c'est bon signe 
signe que vous pouvez signer 
Alors vous arrachez tout doucement 
une des plumes de l'oiseau 
et vous écrivez votre nom dans un coin du tableau.

Jacques Prévert

Les livres de juin

Après avoir mis la main sur une belle pile de BT (Bibliothèque de Travail, initiée par Célestin Freinet) le dernier jour de mai, je me suis enfin décidée à l'achat de deux ouvrages qui me faisaient de l'oeil depuis, ouf ! Depuis belle lurette (ça doit se compter en semestre).






et






La mioche a le spectacle dans la peau. Nous en avions déjà parlé, de ces livres, et avions décidé de leur achat, et puis, après la relecture de ce billet ce matin, c'était fait. 


lundi 8 juin 2015

La mioche dont il est question.


Bébé d'hiver, petite fille solaire.

Elle n'a pas la vie facile, au beau milieu de deux parents qui n'ont jamais vécus ensemble. Qui plus est, des parents un peu "en marge".  Elle aura attendu son père pendant trois ans et demi, et si les mois suivants étaient remplis de joie, ce dernier hiver fut terrible. Toute bienveillance semblait avoir déserté la relation père-fille. La fin de la garde alternée et le retour à temps complet dans sa maison auront rapporté la paix dans l'esprit de la mioche. Un papa oui, mais alors un papa bienveillant, c'est vital.

La mioche est un format Poucette, ce qui est fort appréciable question garde-robe, elle en change très peu souvent. Mes envies de tricots et de cousettes, je peux me les garder, au moins jusqu'au printemps prochain. 

La mioche est une joyeuse convive, mais il me semble qu'elle nourrit quelque rancune à l'égard des courgettes. C'est pourtant une dévoreuse de verdure crue, du chou au fenouil. Elle a une conduite très raisonnable avec les bonbons, contrairement au sucre, dans lequel elle pioche jusqu'à ce qu'on l'arrête. Hum, ça me rappelle vaguement quelqu'un...

Ne tendez jamais un micro à la mioche, elle ne le vous rendrait pas (ni votre public). 



dimanche 7 juin 2015

On bouge ! (attention billet rapatrié, obsolète, périmé)

Par là :



Pour tout un tas de bonnes raisons, dont pour une grosse part bien saugrenues comme je les aime. 

Extraits :
"Parce qu'elle grandit ;
Parce qu'il y a encore "dragon vert" dans l'url du blog, et que quitte à changer, autant y aller franchement ;
Parce que j'ai avancé et pris des décisions conséquentes pour la période d'instruction obligatoire de la gamine, et que je veux les partager sur un blog dont le titre reflète de quoi ça cause ; 
Parce que nous, on peut s'exporter, s'expatrier, alors qu'une chaumière, ça a les pieds emmurés dans le sol ;
Parce que notre toit est en ardoise ;
[...]"



" Enfin ! Ça y est ? Hé bé ! C'est pas non plus comme si ça faisait quatre mois que tu cogitais le truc, hein ?" 


samedi 6 juin 2015

#1

Ouvrir un nouveau carnet parce que l'ancien est usé. Usé ? Abusé !

Et pourtant, saut de puce, saut de blog, saut de mioche au-dessus d'un ruisseau imaginaire, par-dessus la tête des crocodiles médusés.

vendredi 5 juin 2015

Célestin Freinet

Je souhaiterai partager ce lien, émission radiophonique "l'heure du documentaire" sur France culture au sujet de l'école moderne de Célestin Freinet.




Librairie de juin

Et bien, "pas grand chose", et le tout glané à la petite foire aux livres de Paimpont de ce dimanche 31 mai :

79 BT
Autrement dit une chouette pile de livrets thématiques de la Bibliothèque de Travail initiée par Celestin Freinet.

Vers la sobriété heureuse de Pierre Rabhi chez Actes Sud

Rocket Stoves, feux de bois et poëles de masse, collection Botte de paille